Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 19:34

La-dictee-2013 La-dictee-2013

La-dictee-2013 La-dictee-2013

A.JPG

 

Pour la quatrième année consécutive,  nous nous sommes mobilisés pour proposer au public « La dictée 2013 ». Depuis l’automne, nous avons travaillé au choix des textes, arrêté cette fois sur deux extraits du livre « Jeanne et la fleur de lys », premier roman de Nathalie Salin, venue elle-même en effectuer la dictée. Préparation des dossiers de copies, mise au point de la correction en partenariat avec Annie Bouyer-Stives, briefing du jury de correcteurs, prospection des sponsors, Conseil général, presse locale et entreprises locales, communication, la préparation de cette soirée représente le plus gros travail de l’année pour l’ensemble littéraire. Petite animation supplémentaire, un exercice de mathématiques, calqué sur celui proposé dans l’émission Des chiffres et des lettres a été animé par Pierre Lucas, adjoint au maire d’Yèvres tandis que les 8 membres du jury s’appliquaient à la correction des copies.  

Exceptionnellement, ni neige ni verglas pour cette animation qui a toutefois souffert des affres du petit écran. Une année décidemment difficile pour le secteur littéraire, qui malgré l’étude approfondie des dates d’animations de la région, n’avait pas pensé aux grands rendez-vous du sport national. (voir l'album)

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 11:47

 

 

DSC08106.jpg

 

Gâtés, cette année encore, par le Conseil général, nous avons accueilli, en partenariat avec la municipalité, une des plus belles Scènes euréliennes de la saison. Le public averti ne s’y est pas trompé. Sensibilisé à la renommée de la pièce Thomas B., écrite et interprétée par Jacques Kraemer, directeur du théâtre de Chartres, il s'est déplacé parfois de loin, pour voir ou revoir encore cet hommage à l’écrivain autrichien Thomas Bernhard. La cinquantaine de spectateurs a pu apprécier la simplicité avec laquelle le comédien a présenté son œuvre avant de franchir les marches de la scène pour plus d’une heure d’un monologue dense et raffiné. Place ensuite au débat au cours duquel il avouait la difficulté de cet exercice théâtral. Un verre de l’amitié offert par la municipalité lui a donné l’occasion de poursuivre l'échange, tout comme de retrouver, avec surprise, quelques uns de ses anciens élèves comédiens. La saison s’achève donc en beauté pour notre ensemble littéraire qui se tourne à présent vers 2013 avec l’accueil de deux soirées  1 000 lectures d’hiver , la dictée 2013, puis une saison complète de collecte de mémoires sur le territoire du Perche.

 

ca

bDSC08093

DSC08099

DSC08102DSC08109

 

DSC08110DSC08111

DSC08112

 


Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 23:53

Vendredi 20 Juillet

Halle de Brou

30 artistes vident leur(s) ateliers(s)

28 160 BROU  Eure-et-Loir

Entrée libre

 

 

affiche vide atelier 2012

 

17h00 ouverture

18h00 « MUSEUM »  Compagnie de l’Equivoque

18h30 Vernissage

(Faire circuler l'info à vos amis. Merci)

Nocturne jusqu’à 22 heures

 

Samedi 21 Juillet de 10h à 22h

21h00 « MUSEUM »  Compagnie de l’Equivoque

 

Dimanche 22 Juillet de 10h à 18h

15h30 Vente d’oeuvres aux enchères à l’américaine


 

Artistes participants :

 

1   - Evelyne Weissang  8 rue des Fontaines 76 200 Dieppe

2   - Annabelle Huret  45 rue de Courtalain 28 200 Châteaudun  

3   - Raphaële Jourdain  106 rue de la République  28 200 Châteaudun

4   - Thierry Maussaint  3 rue de la Mairie 28 310 Rouvray St Denis


5   - Pierre Amourette Les Crocs 61 260 Male


6   - Didier Leplat 13 rue de la gare 28 240 La Loupe

7   - Jean Pierre Tissier  12 Rte du Gué des Grues 28 260 Sorel-Moussel

8   - Jean Grison  N°20  28 400 Trizay Coutretot Saint Serge

9   - Floria Rosimiro 7 rue du Docteur Rabourdin 28 160 Brou

10 - Guillaume Landemaine   lieudit Miguillaume 61 160 Tournai sur Dive

11 - Dominique Gay 25 rue Retrou Apt 7 ,92 230 Gennevilliers


12 - Martine Drouzai 6 rue de la Mairie 28 300 Champhol 


13 - Claude Arnaud  64 route de la Rive 85 690 Notre Dame de Monts

14 - Christian Boussaingault  2 Pareau 28 200 Villampuy 

15 - Nathalie Dumontier 75 rue Gabriel Péri 28 000 Chartres

16 - Fabienne Tiberghien 20 grande rue 78 350 Les Loges de Josas


17 - Véronique Chambeau 26 rue Martin Bernard 75 013 Paris


18 - Jean-Luc Girard 19 rue de la clouterie 28 000 Chartres


19 - Christian Gérard 17 bis rue de la Liberté 28 240 St Victor de Buthon


20 - Elisa Fiasca rue de la Grange 61360 La Perrière


21 - Ethel Denner 22 rue des Acacias 28 310 Marray par Guilleville


22 - Laurent Rousselle 25 rue de la république 28 300 Saint Prest


23 - Daniel Faivre 8 rue Maison Dieu 75 014 Paris


24 - Claudette Peypouquet 8 rue la Roussiére 28 200 Arrou


25 - Charles Gallais 8 rue la Roussiére 28 200 Arrou


26 - Mélanie Casano 10 ruelle Tramblin 28400 Nogent-le-Rotrou


27 - J.P Faurie Miermaigne 28 480


28 - Evelyne Rosimiro 7 rue du Docteur Rabourdin 28 160 Brou

29 - Philippe Vaysse, 28 Mottereau


Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:05

dictee-2012 dictee-2012 dictee-2012 dictee-2012 dictee-2012-0058.JPG

 

Bon cru que la dictée 2012 qui se déroulerait dans la très grande salle récréative d'Yèvres. Chaleureusement reçue par la municipalité, l'animation a attiré 42 candidats, jeunes et moins jeunes. Deux textes issus des romans de l'écrivain unverrois David Ramolet, et dictés par ses soins, ont été suivis par une petite liste de mots difficiles, servant à départager les ex-aequo. Un jury de 9 personnes a corrigé les copies pendant qu'une correction orale était effectuée sur grand écran. En attendant les résultats, les participants ont pu découvrir les oeuvres de David Ramolet, présentés par la Librairie du Coin, de Châteaudun, et celle de Nathalie Salin, dont le premier roman vient de paraître. La remise des prix a ensuite récompensé chacun, grâce aux trophées et nombreux lots offerts par nos fidèles sponsors. Un grand merci à tous les bénévoles qui ont mis leur énergie au service de cette animation.

 

MARICA-YEVRES-DICTEE-LECAP.JPG

 

Les grands gagnants des moins de 13 ans et des moins de 16 ans.

 


 

dictee-2012 0117                       1ère de la catégorie 16 ans et plus.


 

Les textes

 

Dictée n°1

 

Si j’aurais su…(Extrait)

Au milieu des chants d’oiseaux et du tumulte naturel d’un bord de rivière, Jérémy poursuit sa promenade et suit la Voise . Le soleil vient paisiblement caresser l’onde.  L’endroit est calme, reposant. Jérémy est complètement dans cet état d’esprit. Plus rien n’est compliqué. Le chemin se perd dans des méandres bucoliques. Au bout, il y aura sûrement une bifurcation. Jérémy ne choisira pas. Cette flânerie est la dernière avant une nouvelle vie, une reprise en main, un retour à la réalité. Alors, encore une fois… ne rien décider… laisser faire le destin. Superbe puissance à laquelle il a fait si souvent confiance.

Il se retrouve bientôt sur une route, hésite à rejoindre un village sur la gauche mais finalement emprunte ce passage boisé qui s’offre à lui. Ces sentiers, cette rivière, ce léger vent qui vient s’engouffrer dans les grands peupliers, ces mélanges d’odeurs émanant de cette terre asséchée par la saison… toutes ces particules rappellent l’enfance. Tout ! Les fruits sauvages s’agrippant sur les ronciers, le meuglement des vaches, le hennissement d’un cheval…

 

David Ramolet

Avec l’aimable autorisation des Éditions du Petit Pavé

 

 

Dictée N°2

 

De la sciure dans les veines. (Extrait)

Les réverbères répandent leur clarté artificielle sur l’asphalte. L’endroit est désert. Silencieux. Au loin, le vague murmure, qui n’est autre que le bruit lancinant des véhicules sur la rocade, atteste encore d’un semblant de vie dans les parages…

C’est un village. Minuscule. Perdu à l’extrême limite de l’existence. Ici, rien n’est envisageable. Pour ceux qui vivent là, c’est sûrement une question d’habitude. Les autres ne s’y arrêtent pas. Tout se passe ailleurs.

L’un des deux derniers commerces existant est un café sans intérêt, où les piliers sont des êtres improbables reculant l’ultime instant où ils devront rentrer au bercail. Ils ne sont guère plus de cinq en général, installés autour d’une table, à ingurgiter des Ricard à peine mouillés.

La discussion n’est pas leur fort. Ils se contentent de développer l’actualité locale en vingt mots, pas plus. Le cancer de Paulo, la cuisse légère de Brigitte, le dépôt de bilan de la société Brickaneuf .

Derrière son comptoir, le patron attend sans un mot que l’on recommande une énième tournée. Là, traînant la charentaise, il va servir, puis revient à son emplacement et ce, jusqu’à ce que les types s’en aillent. A 20 heures au plus tard, Au Bon Coin fermera ses portes et le bourg mourra pour de vrai.

 

David Ramolet                                                                         

Avec l’aimable autorisation des Éditions Siloë

 

Dictée subsidiaire

- logorrhée : trouble du langage caractérisé par un flot incoercible et rapide de paroles.

- mâchicoulis : galerie, au sommet des murailles médiévales sont le sol ajouré permettait de laisser tomber des projectiles.

- engeance : catégorie de personnes jugées méprisables.

- nyctalopie : faculté de voir la nuit que l’on observe chez certains animaux et individus.

- prosélytisme : zèle ardent pour imposer ses idées, recruter des adeptes.

- prophylaxie : ensemble des moyens médicaux pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension des maladies.

- surseoir : différer une action, une décision

- sarrau : blouse à manche, faite de grosse toile, que l’on revêt par-dessus ses vêtements.

(Définitions du Larousse)

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 23:21

 

 

Vendredi soir, à la salle des fêtes, le Théâtre de l’Argile a proposé sa création « La vie de Georges Bandy », extrait des Vies minuscules de Pierre Michon. Invités par dans le cadre des Scènes euréliennes, les comédiens et metteur en scène ont ravi un public d’une soixantaine de passionnées de littérature. Texte riche, décor épuré, le monologue de Stéphane Godefroy, pendant plus d’une heure, a relaté les moments forts de la vie de l’abbé Georges Bandy, avec ses hauts et ses bas, des dérives et ses moments de gloire, sous le regard d’Hubert Godon, son interlocuteur pour la pièce. Un beau moment de théâtre qui a permis à beaucoup de découvrir l’œuvre de Pierre Michon, qui se nomme lui-même, « et sans trop de modestie » un grand auteur. 

                                                                                                                                                                  Conscient de proposer au travers de cette mise en scène, un texte d’une telle densité qu’on aimerait pouvoir y revenir, Jean-Christophe Cochard tient à présenter un tel niveau de théâtre « à un public qui n’aurait guère d’autre occasion d’y accéder dans sa région. » Partenaire de la manifestation, la municipalité a proposé ensuite un verre de l’amitié, un moment privilégié pour échanger avec les artistes.

 

MARICA-BROU-G.-BANDY.JPG

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 17:05

La 3ème Friche de l'Art, qui s'est déroulée à Anet (Eure-et-Loir) du 10 au 18 septembre 2011, a été riche sur le plan artistique et pédagogique  ainsi que  sur le plan des échanges et de la convivialité.

4 000 visiteurs dont 1 000 scolaires sont venus à la rencontre des 14 artistes professionnels  qui ont exposé dans 14 conteneurs, des 32 artistes professionnels et des 5 associations artistiques locales qui ont participé activement au marché de l'art les 17 et 18 septembre "Journées du Patrimoine" .

La mise en scène et la  direction artistique ont été assurées par Lecap. Cette 3eme édition a pu exister car elle a bénéficié du soutien du Conseil général d'Eure-et-Loir, des aides de la Ville d'Anet, ses services, son comité des fêtes et de la compétence des animateurs pédagogique de le FOL (Fédération des Oeuvres Laïques) ainsi que du soutien de sponsors. 

 

                                                                                                Jean-Pierre Faurie

 

 

 

 

Avant l'arrivée des containers, les traceurs au travail.

 

JACQUES PERAUD

 

PATRICK GERARD


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                Patrick Gérard

 

  Jacques Péraud

 

 

 

 

FRICHE-SITE.JPG       Un site grandiose pour cette 3ème édition



 

vernissage, O. Marleix, maire d'Anet et cons gen       L'inauguration, en présence d'Olivier Marleix, maire d'Anet et conseiller général.

 


 

performance de Laboukle       Performance de Laboukle 

 

 

 

BRONCHAL

       Fernando Bronchal découvre l'évènement largement annoncé dans la presse

 

                                                                   

 

 

 

 

CLAUDINE LAMBERT

 

Claudine Lambert

 

 

 

                                                       

anet-2011 0347Evelyne, Vincent et Fernando en pleine installation.

 


 

 

ELIGRIV

 

        Eligriv

 

 

 

anaka de chamonix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anaka et Jean-Pierre Faurie

 

 

 

E WEISSANG

 

E. Weissang, "portrait  d'Alain  Gaillac"  

 

 

 

O MEARA
                            

O'meara                                                                                                     

 


                                         

 

SULVAIN CORLU FOL

                                                                                                                                                                                     Sylvain Corlu, animateur de la Fédération des Oeuvres Laïques en action.


 

 

 

FOL EN ANIMATION

 

Une des créations des mille scolaires...

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                

 

 

 

 

 

 


Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 20:00

Les Scènes euréliennes, opération  missionnée par le Conseil général, débutent pour nous avec la venue du Théâtre de l‘Argile  qui nous présentera La vie de Georges Bandy, extraite des Vies minuscules de Pierre Michon. Cette soirée offerte gratuitement est organisée en partenariat avec la Ville de Brou. Un verre de l’amitié vous permettra ensuite d’échanger avec les comédiens et le metteur en scène.

 

 bandy-1-couleur.jpg

                                                                                                                     photo J.C. Bourdais

 

SYNOPSIS

Au début des années 70, Marianne, amante et lectrice  privilégiée des brouillons littéraires du futur écrivain, lassée par ses forfanteries alcoolisées, abandonne celui-ci au plus fort de son mal-être. Elle partie, le narrateur ne trouve d’autre issue que de fuir une solitude insupportable en effectuant une cure de sommeil à l’hôpital psychiatrique de la Ceylette. Au réfectoire, il surprend un étrange entretien entre Jojo et un homme chaussé de bottes de      caoutchouc qui peu à peu apaise son vis-à-vis. Le narrateur reconnaît dans cet homme, le jeune prêtre de son  enfance au « Verbe d’Or » tout frais venu de la ville, alors qu’il était élève au catéchisme de la petite paroisse de Saint-Goussaud.

 

Mise en scène : Jean-Christophe COCHARD
Interprétation : Stéphane GODEFROY et Hubert GODON
Scénographie : Stéphane PAUVRET

Durée : 1h20
Tout public à partir de 14 ans

Entrée gratuite

 

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

Pierre Michon, né dans le Limousin en 1945, est le fils d'un couple d'instituteurs dont le père s'est très vite absenté. Il apprend à lire dans l'école où enseigne sa mère, dédicataire des Vies minuscules, puis est interne au lycée de Guéret. Il vit mai 68 à Clermont-Ferrand où il obtient une licence de lettres, ébauche une maîtrise sur Antonin Artaud, hésite entre Debord et Mao, est brièvement comédien dans un théâtre d'essai. Ce sont les années 70, la fin du rêve révolutionnaire et, pour Michon, l'impression de se retrouver dans un film des Marx Brothers. Balançant entre la volonté d'écrire et le désir de n'en rien faire, il traverse quelques années difficiles, de ville en ville où le conduit son errance ; Il a souvent évoqué le sentiment de délivrance éprouvé à l'écriture tardive de Vies minuscules (1984) qui vint inverser le cours de sa vie. La renommée du livre est longtemps souterraine ; mais il rencontre avec Rimbaud le fils une audience grandissante, suscitant un lectorat fervent. Vies minuscules fait désormais figure de livre culte. Il vit aujourd'hui à Saint-Étienne. Le prix Décembre, couronnant en 2002 Abbés et Corps du roi, consacre la reconnaissance publique d'un écrivain singulier.

 

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 16:52

 

 

C’est, cette fois, en direction de Chaumont-sur-Loire que sont partis 40 adeptes des sorties de LECAP. Organisé par Jeanine Douveneau, responsable de la section sorties-découvertes, le programme comportait la visite guidée du château puis de ses jardins, placés cette année, sous le signe de la biodiversité heureuse. Repas à l’Hostellerie du village, puis retour par les caves Monmousseau de Montrichard, avec visite-dégustation , ont allié allié plaisir des yeux et du palais avant le retour vers Brou, dans la bonne humeur

 

 

Brou-sortie-Chaumont.JPG

 

Brou-sortie-Chaumont-1.JPG

 

 

chaumont-0086.JPGchaumont-0087.JPG

 

.         Jacques péraud,  notre trésorier, face....,  pile...

 

 

Brou-sortie-Chaumont-2.JPG et profil 3/4.

 

 

chaumont-0120.JPG

 

chaumont 0048

chaumont 0032

 

 

chaumont-0077.JPG

 

 

chaumont-0165.JPG

 

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 23:13

 

 

 

Le public a répondu présent

 

Le public a répondu présent pour le  1er  vide atelier artistique organisé ce week-end sous la halle, en partenariat avec la ville et le soutien du Conseil général d’Eure-et-Loir.

En effet, 2 000 visiteurs sont allés à la rencontre des  trente artistes sélectionnés pour l’occasion et qui ont joué le jeu en proposant des œuvres à des prix très attractifs. Les amateurs ne s’y sont pas trompés et nombreux ont acheté des cadeaux à offrir pour les fêtes qui arrivent, d’autres les bras chargés ont annoncé qu’ils préparaient déjà les Fêtes de Noël.

« Certains artistes ont  vendu plus que d’autres,  mais ces deux jours ont été très conviviaux et les rencontres ont été riches pour les uns et les autres. Chacun s’est plu à reconnaître la très bonne organisation facilitée par les structures spécifiques mises en place par les services techniques de la ville » ont confié Jacques Péraud trésorier et Guy Clousit qui a assuré l’animation.

Œuvres authentiques

Installée à  Saint Lô dans la Manche, Cornelia Marin, peintre,  ayant quitté la Roumanie à 30 ans après la chute de Ceausescu, a profité de cette exposition pour découvrir le Perche et Chartres. Alain Jean venu d’Orléans a indiqué que ce type de manifestation était très important à ses yeux « Dans cette période difficile il faut pouvoir offrir à tous et tout particulièrement à  ceux des qui ont des moyens financiers  limités la possibilité d’acheter des œuvres d’art authentiques de qualité. Le vide atelier est tout à fait adapté pour cela et il faut le reconduire en 2012 » a-t-il dit.

Jean-Pierre Tissier, qui exposera en Août à la Chapelle Saint Marc,  a, quant à lui, fait remarquer que de  jeunes artistes étaient là. « C’est de bonne augure pour l’avenir ». D’ailleurs, Annabelle, Laetitia et Raphaëlle,  dunoises,  ont exprimé leur envie de s’investir avec  Lecap,  pour élaborer un projet de vide atelier en semi-nocturne l’année prochaine,  ce qui a naturellement ravi le président.

 

 

LES PHOTOS

 

MARICA-BROU-VIDE-ATELIER-A.JPG

         Le vernissage, samedi 13 mai à 11 h 30

 

 

IMG_0127.JPGIMG_0021.JPGP1080202.JPGIMG_0150.JPGIMG_0080.JPGIMG_0075.JPGIMG_0146-copie-1.JPGIMG_0141.JPG

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 08:46

 

 

Forts de l'expérience de 2010, les organisateurs ont proposé une version améliorée de cette animation participative, qui a regroupé lundi soir une quarantaine d'adeptes de l'orthographe. Trois textes au lieu de 5, issus de la littérature classique, ont été dictés par 4 volontaires. Eh oui, l'un des textes a fait l'objet d'une dictée à deux voix sous forme d'un dialogue. D'une durée de 45 minutes, elle a suscité la concentration des participants, dont une partie composée d'adolescents, membres du conseil municipal des jeunes. Le moment venu,  la correction, réalisée par échange de copies, a été projetée sur grand écran et commentée au micro par un des membres de l'association. Elle  a suscité nombre de questions avant que les organisateurs n'établissent le classement. La remise des prix, rendue possible par un soutien accru des fidèles sponsors de l'association, a été suivie d'un apéritif convivial puis du pique-nique collectif devenu tradition.


 

 

LES PHOTOS

 

 

IMG 0030

Le premier texte, le plus simple, pour se mettre en "jambes".

 

 

dictee-2011 0051

Les dicteurs se préparent.                                                                  

 

dictee-2011 0053

Lecture à deux voix

 

 

 

dictee-2011 0058

Travailleurs de l'ombre.

 

 

DSC06058

Concentration intergénérationelle.

 

 

DSC06061

 

 

 

dictee-2011 0093

La jeune maire avait ammené ses conseillers.

 

 

 

dictee-2011 0071

Correction vidéoassistée.

 

 

 

dictee-2011 0077

Correction parfois chahutée.

 

 

DSC06082

DSC06077

 

DSC06076

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC06069  

Remise des prix très applaudie.                                                                        

 

 

 

 

 

dictee-2011 0102

 

L'important, c'est de participer !!!!!!!

 

 

 

_______________________________________

 

 

 

LES TEXTES 2011

 

 

 N°1 / Le petit prince et le renard

 

                    « Regarde ! Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé... » Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince : « S'il te plaît... apprivoise-moi! » dit-il.

                 - Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

                 - On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard.  Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi ! »

 

                   Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) — Le Petit Prince

 

 

 

 

 

N° 2 /  La noce  (L'Assommoir –Émile Zola)

 

 Tout en marchant très lentement, ils arrivèrent à la mairie une grande demi-heure trop tôt. Et, comme le maire fut en retard, leur tour vint seulement vers onze heures. Ils attendirent sur des chaises, dans un coin de la salle, regardant le haut plafond et la sévérité des murs, parlant bas, reculant leurs sièges par excès de politesse, chaque fois qu'un garçon de bureau passait. Pourtant, à demi-voix, ils traitaient le maire de fainéant ; il devait être pour sûr chez sa blonde, à frictionner sa goutte ; peut-être bien aussi qu'il avait avalé son écharpe. Mais, quand le magistrat parut, ils se levèrent respectueusement. On les fit rasseoir. Alors, ils assistèrent à trois mariages, avec des mariés en blanc, des cortèges interminables de messieurs et de dames sur leur trente et un, l'air très comme il faut.

 

Émile Zola (1840-1902) — L'Assommoir

 

 

 


 

N° 3 / BALBEC

 

 Le narrateur :

Cette fois-là, nous rencontrâmes presque tout de suite la grande, Andrée. Albertine dut me présenter. Cinq messieurs passèrent que je connaissais très bien de vue depuis que j’étais à Balbec. Je m’étais souvent demandé qui ils étaient.

 

Albertine :

« Ce ne sont pas des gens très chics. Le petit vieux, qui a des gants jaunes, il en a une touche, hein, c’est le dentiste de Balbec. C’est un brave type. »

 

Le narrateur :

« Et le rougeaud ? »

 

Albertine :

« C’est le maire. Il y a avec lui le conseiller général, qui s’est mis du côté des républicains, pour de l’argent. Le maigre, c’est le chef d’orchestre. Il donne un concert ce soir. »

 

Le  narrateur :

Albertine salua deux jeunes filles qui faisaient tournoyer leur ombrelle.

« Ah, vous connaissez ces petites ?  Elles sont très gentilles. »

 

 Albertine :

« Oui, mais tellement bien élevées qu’on ne les laisse pas aller au Casino. Et puis, elles s’habillent d’une manière ridicule. Madame Elstir, voilà une femme élégante. »

 

Le narrateur :

Albertine éprouvait une grande admiration pour Elstir et ses tableaux, dont elle parlait avec enthousiasme. Chez elle, le goût de la peinture avait presque rattrapé celui de la toilette.

 

 

Marcel Proust  (1871-1922) – À l’ombre des jeunes filles en fleurs

 

 




 

 

 

 

 


 

 

Repost 0
LECAP, ASSOCATION CULTURELLE - dans animations diverses
commenter cet article